Dialogue technique…

… entre Daniel Elbaz (qui a bien démarré…) et Pierre Corratgé (qui rame un peu…)

Daniel E :

– Brovira : le 1 – exposition +1diaph et 10 minutes de révélateur, révélateur ayant déjà passé 3 tirages bain à 30° environ . Pas assez agité à mon avis d’où la zone.

le 2 – exposition +2 diaph et 10  min de révélateur. Trop dense ! J’aurai du le sortir plus tôt mais je n’aurais pas eu de noir.

– Bergger : Premier tirage dans un bain frais à 40°, exposition + 2 diaph, 2 minutes seulement dans le révélateur, et déjà trop dense à mon avis et pas assez contrasté. Essai suivante toujours trop dense, exposition à re-voir -_-

– Foma 542 : exposition +2 diaph, 2 minutes seulement dans le révélateur, Pareil que le Bergger CB, monte trop vite en 2 minutes et pas assez de contraste. les autres essai pareil, trop dense direct poubelle.

– Agfa mcc118 : Expo +2 dev 8 minutes. Contraste et densité nickel mais juste un changement de couleur comme un virage. Pas d’effet lith.

– Iford MG FB WT : expo +2, prémouillage 3 minutes, dev 8 minutes, révélateur encore à 28° environ. Mouillé il sort gris verdâtre et un peu d’effet lith. En séchant il devient marron toujours avec un petite pointe de vert ! Mais peu contrasté. Deuxième test expo à +1 pour avoir un peu plus de contraste = pas de différence = poubelle.

Je suis quand même super étonné : Ca a « lithé » dès le premier tirage, et le meilleur contraste ne demande pas de surexposition ? C’est pas commun !
Par contre un bain à plus de 30° crée des zones ça dev trop vite ! Et plus ça dev vite plus c’est jaune j’ai l’impression.
Au prochain test, je ferai un révélateur plus « froid » et je l’oxyderai plus avec des tirages à vide vu que je n’ai pas gardé de old brown …

Mes négatifs sont doux à moyen. De ton expérience quel type de contraste de négatif passe le mieux (doux/dur) ?
Ce que tu appelle « le poivre » c’est quand le grain explose ?

Pierre :

Quelques réflexions : la température : j’en reste à 24-25° pour 2 raisons : reproductibilité et résultas esthétiques, je n’aime pas que ça aille trop vite (hier j’indiquais à Roland que certains tirages ont mis 45 mn dans le rév, bon , là c’est trop.)
 
Ensuite, il est clair (…) que ma recherche actuelle me pousse vers des tirages très sombres, , avec une matière structurée souvent très « poivrée » (oui, les gros grains), très décalés de la réalité et des tirages « straight ». 
 
Par rapport à toi, je dirais : 
que mes temps d’expositiion sont plus longs, mes temps de développement aussi (et de beaucoup).
que mes négatifs qui passent le mieux par rapport à mes objectifs sont assez contrastés (je suis d’ailleurs en train de reprendre des pdv en contrastant davantage mon éclairage -flash-)
que mes tirages de début de séance, certes moins « lithés », trouvent parfois grace à mes yeux… 
que j’ai arrêté le old brown, optant pour la patience, ayant eu l’impression d’avoir bousillé des bains avec un mauvais dosage. 
que d’autres fois -parce que je ne sais pas les autres mais moi j’ai des séances catastrophique du début jusqu’à la fin- j’ai l’impression de les avoir bousillés avec des papiers comportant un accélérateur. (j’ai un panel de 8 ou 9 papiers que j’essaie, des vieux, des moins vieux, des récents…
que je me recentre sur le LD 20 (je viens de racheter 2 x 5l) que j’use sans trop compter (finalement ce n’est pas ça qui est cher, c’est le temps passé) avec 2 cuvettes de révélateur l’une à côté de l’autre, utilisées alternativement.. Ensuite, quand j’ai un résultat qui me satisfait, j’expérimente Moersch SE ou Easylith; ou superlith Rollei (un peu moins convaicant) pour voir les variantes. 
que l’étape cruciale est le tri de ce que je garde, tirages posés sur une table je fais 3 tas : oui, non, peut-être (à garder pour réfléchir)
que je devrais prendre davantage de notes🙂 mais quand je me rajoute ça en plus ça me ralentit trop (ou me fait faire des conneries)
MAIS : je le répète je recherche actuellement  » la sombritude ».
Pierre Corratgé Agfa MCC111 LD 20.
Galerie | Cet article a été publié dans Galerie Daniel Elbaz, technique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Dialogue technique…

  1. Daniel E dit :

    Quand même en me relisant, je me rend compte que j’ai été trop impatient ! Révélateur trop chaud et pas assez oxydé dans la cas du papier Begger ! On va mettre ça sur la frisson de la découverte😉

  2. louis bacou dit :

    bonjour
    j’ai lu vos commentaires avec intérêt
    je ne suis pas débutant en photographie laboratoire. mais aujourd’hui avec un peu plus de temps, je me lance dans le tirage lith.
    certes comme tous ceux qui font du lith, j’ai lu le livre de Tim Rudman et les différents articles qui courent sur la toile donné par moersch – fotospeed et j’en passe
    j’ai récemment acheté du papier Oriental New Segull VC FBIII. j’ai essayé de le développer avec l’easylith (Moersch) mais je me perds dans les différentes combinaisons possibles.
    Avez-vous déjà essayé ce papier avec le easylith ? ou : que me conseilleriez-vous?
    Pour l’instant j’ai obtenu des images avec un diaph ouvert à 5.6 un tps de pose à 4″ une préparation à 1+1+20 ‘(easylith) mais un développement à > de 20’ ce qui me semble abimer le support du papier.
    En ce qui concerne le fixage que recommandez-vous j’ai l’impression que celui-ci se modifie selon le temps et la dilution (ex moutonage sur les zones claires)
    cordialement
    louis

  3. daniel elbaz dit :

    Bonjour Louis,

    rappelez moi d’où on se connait ? Votre nom ne m’est pas inconnu😉

    J’ai de l’Oriental dernière mouture, mais je ne l’ai pas encore tester. Par contre je suis très étonné par le temps d’exposition de 4″, c’est très (trop ?) rapide à mon avis. Sur du 24×30 je suis plutôt à 120″ à 5,6 ! D’où le temps de révélation très long je pense. Le contraste doit être très fort non ?

    Pour le fixage, on sait que le fixateur rapide comme celui d’ilford modifie la couleur du résultat. Il parait que le fixateur en poudre interagit plus faiblement sur la couleur du tirage.

    N’hésitez pas à poster des images, je vous envoie un invitation en temps que rédacteur.

    A bientôt,
    Daniel

    • louis bacou dit :

      bonsoir Daniel
      merci de votre retour rapide
      certes à moi aussi votre nom me dit quelque chose
      a tout hasard ne m’auriez vous pas acheté un sténopé
      je vais essayé demain of course à 120″
      effectivement le contraste était fort
      en contre partie (chance??) j’ai réuissi un beau tirage avec de l’adox warm tone en 40×50
      mais faute de papier (budget aussi) j’ai voulu baisser le format
      cdt
      louis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s